Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 15:04

 

Samedi 6 juin, 9h.

 

 

    Avec mes 15 miches de « tappa lappa » sous les bras et ma bouteille de miel dans mon sac à dos, je me rendis à l'école de Koussan pour préparer notre fameuse « rencontre des enseignants de la RNC du Boundou ». Un grand défi que nous nous étions lancé le mois dernier, Fade et moi, pour initier une vraie dynamique des écoles autour de notre projet de réserve.

 

     J'avais réussi à prévenir à peu près tout le monde, par téléphone ou « moto voyageuse », et tous les enseignants étaient près à venir... mais ici, en pleine brousse sénégalaise, jusqu'au dernier moment on ne peut pas crier victoire. D'ailleurs, le vent de fou et les gros éclairs de la veille auraient très bien pu se transformer en gros orage, me bloquant toute seule à Koussan, avec mes 15 miches de pain du petit-dej ! Mais il n'en fut rien, et lorsque j'arrivai à l'école le lendemain matin, une petite dizaine d'enseignants étaient déjà là, attendant justement le pain et le café.

 

 

      Le groupe se compléta au fur et à mesure, arrivant du fin fond de la réserve en moto, ou bien du fin fond de Bakel en bus mouride et mini car. Au total, 18 enseignants sur 24 étaient présents, représentant 9 des 10 écoles de la réserve. Et pour mener la danse, notre animateur préféré Mamadou Fade était là, accompagné de Ndeye Anta Diouf, représentant l'IDEN de Bakel (Inspection départementale de l'Education Nationale). Tout pouvait donc commencer !

 

     Mais comme toute bonne réunion sénégalaise, une réunion programmée à 10h ne peut pas commencer avant 14h, c'est bien connu ! Et donc, alors que nous étions enfin tous là, c'est notre groupe électrogène qui nous lâcha, et nous dûmes en louer un autre au village. La règle se confirmait bel et bien : tu as beau faire tout pour que tout ce passe bien, y a toujours quelque chose qui foire !

 

     Enfin, tous ces petits soucis résolus, nous commençâmes le travail. Au menu du week-end, mise à niveau de tous les enseignants sur le projet, rôle et implication des enseignants, clubs nature, échanges scolaires... avec comme objectif final la mise en place d'un dispositif de coordination globale des écoles de la réserve.

 

     Grâce aux feuilles Padex et aux stabilos chinois de Fade (qui disposent tout juste d'assez d'encre pour écrire une phrase), nous proposâmes un schéma d'organisation qui devra se mettre en place dès la rentrée prochaine : le Co-codec de la RNC du Boundou. Et comme responsable, Ansoumana Sane, le directeur de l'école de Koussan avec qui nous travaillions déjà depuis très longtemps. D'ailleurs, Sane et ses hirondelles nous firent une petite démonstration de leurs activités nature de l'année, regardez un peu :

 

 

   
   

 

 

 

     Le samedi soir, en petit cadeau bonus, nous avons projeté en cinéma plein air le documentaire d'Al Gore « une vérité qui dérange » sur le réchauffement climatique. Tout le monde écouta attentivement la démonstration d'Al Gore, et notamment les chiffres impressionnants sur la contribution de chaque continent à l'émission de CO2. Alors l'Afrique n'émet que 2,5% de ces gaz, elle est autant frappée par le réchauffement climatique que les continents les plus pollueurs. Ici même, à Koussan, la diminution régulière de la pluviométrie annuelle en est une preuve... mais le doux bruit de fond du groupe électrogène nous rappela que nous n'étions pas complètement innocent dans cette histoire !

 

    Enfin rassurez-vous, pas de frigo, pas de clim, et nous compensâmes en mangeant local et en buvant l'eau du canari. Pour limiter leur empreinte écologique, certains enseignants virent même à deux sur une mobylette !

 

    En tout cas, les enseignants ont je crois compris l'enjeu qui les attend, car c'est à eux de transmettre ces avertissements aux enfants et de les guider pour préserver leur environnement. Et pour citer Al Gore une 2e fois, « la chance que j'ai eu, c'est que l'on m'aie ouvert les yeux lorsque j'étais petit »...  A vous de jouez maintenant !

 

 

 

 

Photo de famille dans la cours de Koussan

 

 

 

Si si, j'étais là ! avec les enfants du club nature...

 

 

_

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation


L'  A V E N T U R I E R E

Claire, 30 ans, écologue 
passionée par l'Afrique... et surtout par le Sénégal ! Mon portrait

L E   P R O J E T

Afin de préserver un milieu dégradé et de promouvoir le développement local dans une région de l'Est du Sénégal, le projet de Koussan vise à reconvertir une ancienne zone de chasse en zone de préservation de la nature et de tourisme naturaliste... En savoir plus

claire@projet-koussan.com

Rechercher

Fonds d'appui : aidez-les !

Contribuez au fonds d'appui aux activités génératrices de revenus (microcrédit) en faisant un "don reçyclable" !

Toutes les informations ici !