Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 16:12
API Koussan 01



Ouf ! il était temps !

     Après une course folle les jours précédents à Tamba pour rechercher les moyens nécessaires à l'organisation de la formation, nous y sommes...

     La première formation en apiculture de la RNC du Boundou, faisant suite à l'étude du mois d'octobre dernier (voir l'article "promouvoir l'apiculture dans la RNC du Boundou"), s'est bien déroulée du 13 au 16 janvier à Koussan.

     Si nous étions aussi pressés de réaliser cette formation, c'était surtout à cause des abeilles, dont la période d'essaimage touchait à sa fin... au delà de cette  période, notre chance de voir des ruches peuplées cette année se seraient considérablement réduites. Mais avec une équipe aussi dynamique que la notre, il en était hors de question !

     C'est ainsi que Bocar Sow (le formateur), Mame Mor Fall (Inspecteur départemental de l'élevage de Tambacounda), Mamadou Fade, Boubacar, Abdoulaye et moi, nous partîmes à Koussan avec nos 28 ruches kenyannes et nos 28 supports. Là bas, les 25 participants nous attendaient déjà, venant des 5 villages de la RNC concernés par cette première session : Koussan, Didé Gassama, Toumboura, Talibadji Toucouleur et Gonguédji.

     Au menu des 4 jours de formation, des cours sur l'apiculture moderne, des travaux pratiques (construction du rucher, installation des ruches), mais aussi l'indispensable appui organisationnel pour encourager ses futurs apiculteurs à travailler ensemble et d'une manière structurée. Nous eumes également la visite du directeur de Wula Nafaa et de son équipe, à qui nous avons présenté la réserve et fait visité Mania Dala (Wula Nafaa soutient plusieurs actions de la RNC, notamment le projet apicole).

     Avec la participation de tous, les travaux furent très vite fini, et le rucher de Koussan est aujourd'hui opérationnel. Même Bocar et Mame Mor, forts de leurs nombreuses expériences dans la région, furent surpris de l'implication des apiculteurs et de la qualité du rucher créé. Il est rare, m'ont-ils dit, de voir un tel travail réalisé en si peu de temps ! La journée de sensibilisation à la vie associative doit surement y être pour quelque chose...

     Quoi qu'il en soit, la machine est aujourd'hui bien partie et les 4 autres ruchers devront être fait au cours de la semaine prochaine. Dans celui de Koussan, j'y est même mis ma propre ruche kenyane ainsi que celle de Jean-Guy, que nous avions fait faire quelques jours plus tôt à Tamba. Une bonne raison pour venir encore plus souvent à Koussan !

     Il n'y a plus qu'à espérer que les abeilles trouvent notre rucher accueillant... et nous pourrons manger du miel de Koussan dans quelques mois !

API Koussan 02

API Koussan 03
API Koussan 04

API Koussan 05
API Koussan 06
API Koussan 07

API Koussan 08
Sur le chemin du retour, nous croisons ce gros baobab... qui me rappelle quelque chose... et des abeilles tournent autour, il y a l'air d'avoir un gros essaim à l'intérieur... Mais oui, c'était là, la première nuit que j'ai passé à Koussan, il y a plus de 2 ans, et où Abdoulaye m'avait emmené récolter du miel ! (voir l'article "le baobab à miel").

Ah, si j'avais su qu'aujourd'hui j'aurais une belle ruche à quelques centaine de mètre de lui...




Plus de photos !

API Koussan 01Album Formation apicole sur Picasa

_

Partager cet article

Repost 0
Published by Claire - dans Apiculture - SAD
commenter cet article

commentaires

Maman 18/01/2010 08:02


Claire, dis nous pourquoi dis tu qu'il s'agit de ruches kenyannes et la ruche traditionnelle a t elle pour objectif d'attirer les abeilles ?


Claire 18/01/2010 09:05


Très bonne question maman !
Eh bien ce genre de ruches, en forme de grosse caisse vide, sont des intermédiaires entre les ruches traditionnelles en panier, et les ruches modernes du type langstroth. Elles ont été testée en
premier au Kenya, d'où leur nom.
La ruche traditionnelle était un modèle de démonstration que Bocar avait apporté, et a laissé dans le rucher pour voir si les abeilles la colonise et comparer les productivité des 2 types de
ruches. Mais compte tenu de sa taille, Bocar pense qu'elle peut produire beaucoup plus de miel que nos kenyanes ! Pour attirer les abeilles, nous avons badigeonnés les entrées des ruches de
produits locaux (arachide, bouse de vache, miel...).


Présentation


L'  A V E N T U R I E R E

Claire, 30 ans, écologue 
passionée par l'Afrique... et surtout par le Sénégal ! Mon portrait

L E   P R O J E T

Afin de préserver un milieu dégradé et de promouvoir le développement local dans une région de l'Est du Sénégal, le projet de Koussan vise à reconvertir une ancienne zone de chasse en zone de préservation de la nature et de tourisme naturaliste... En savoir plus

claire@projet-koussan.com

Rechercher

Fonds d'appui : aidez-les !

Contribuez au fonds d'appui aux activités génératrices de revenus (microcrédit) en faisant un "don reçyclable" !

Toutes les informations ici !