Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 15:24

IMGP1959

 

 

     Mes premiers contacts avec la réserve du Boundou, ou plutôt avec Claire, datent un peu puisque c’était en septembre 2008.

 

     Ayant fait un stage de plusieurs mois à Tambacounda en 2006, et revenue en 2008 au Sénégal pour y passer quelques jour de vacances, je fus mis au courant par un ami commun de l’existence d’une volontaire écologue qui devait mettre en place une réserve naturelle au fin fond de la région de Tamba… J’étais très curieuse de la rencontrer et de voir comment elle affrontait depuis un an déjà le climat de la zone pour réaliser un si ambitieux projet ! … Et je suis repartie conquise  après quelques heures d’échanges, en me disant « Waouh, cette fille là a vraiment du courage ! »

 

     J’étais loin de penser qu’un jour je reviendrais  sur le site de la réserve, mais voilà qu’en juillet 2009, alors que je travaille dans la région de St Louis sur un autre projet, on me propose une « mission élevage » mandatée par le Conseil Général de l’Isère dans le Boundou !

 

     Impatiente de voir à quoi la réserve ressemble et ce que Claire devient, me voilà de retour en direction de Tamba…

 

      Et nous voilà partis, un lundi d’octobre, Abdoulaye, Claire, notre chauffeur (qui se souviendra de cette épopée pour longtemps je pense !...) et moi pour la réserve du Boundou.

 

     Après quatre jours à sillonner la réserve, à interroger les éleveurs des villages de Talibadji, Koussan et Tomboura, à braver les moustiques et la panthère en passant la nuit à Anguili…, je peux dire que j’ai été surprise et impressionnée : par les richesses naturelles et culturelles que la réserve du Boundou recèle, par l’importance et la nécessité de faire quelque chose pour protéger ce patrimoine sans cesse menacé ; et par l’implication et les efforts menés par les différents acteurs pour mener à bien le projet.

 

     L’élevage dans la réserve fait bien sûr partie intégrante de la vie des villageois puisque c’est, avec l’agriculture, leur activité principale ; mais il concentre aussi à la fois intérêts et problématiques, que ce soit au niveau de la préservation des ressources, la gestion de la transhumance, et des différents  volets économiques qu’il pourrait apporter…

 

     … Dans tous les cas, je rejoindrai les impressions de Mathieu quand il dit que l’on a beau vivre au Sénégal, le pays recèle toujours des surprises et la réserve du Boundou en fait partie !

 

     Bon courage à Claire et toute l’équipe pour la suite du projet !

 

Copie de IMGP0698

 

 

 

Anne Duvergé

Volontaire de la Fédération des Alpages de l'Isère

Chargée de mission Saint-Louis / Matam

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation


L'  A V E N T U R I E R E

Claire, 30 ans, écologue 
passionée par l'Afrique... et surtout par le Sénégal ! Mon portrait

L E   P R O J E T

Afin de préserver un milieu dégradé et de promouvoir le développement local dans une région de l'Est du Sénégal, le projet de Koussan vise à reconvertir une ancienne zone de chasse en zone de préservation de la nature et de tourisme naturaliste... En savoir plus

claire@projet-koussan.com

Rechercher

Fonds d'appui : aidez-les !

Contribuez au fonds d'appui aux activités génératrices de revenus (microcrédit) en faisant un "don reçyclable" !

Toutes les informations ici !