Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 16:30

panthere 1

 

 

     Le 23 mai au matin, en prenant le petit-déjeuner lors de la formation apicole, Amadou Diallo de Talibadji, surnommé "Jam Wuro Anguili", nous parla de la panthère.

 

     Il y a de cela plusieurs semaines, lui et les bergers campant à la mare d'Anguili l'avaient trouvée là, dans le marigot asséché, déjà morte. Sur le coup, ils pensèrent qu'elle était encore vivante et ils détalèrent aussi sec. Car ici la panthère est le carnivore le plus redouté, et lorsqu'on la croise, il vaut mieux plier bagage sans demander son reste. Même pas le temps de dégainer le fusil, c'est bien trop dangereux...

 

     Malgré tout, l'odeur de putréfaction fit revenir les bergers, qui consitatèrent qu'elle était bel et bien morte. Morte de soif d'après eux, car à Anguili l'eau n'est plus là depuis plusieurs mois. Les seuls bergers restant ici sont ceux surveillant le troupeau du chef de village de Talibadji, et abreuvant chaque jour les vaches grâce au puits. Mais pour la faune sauvage, pas un point d'eau à l'horizon. Seule la Falémé, à 40 km à l'est, garde encore en mai quelques bassins discontinus.

 

     Moi qui cherchais à confirmer la présence de la panthère dans la RNC du Boundou, ma preuve était enfin là... mais pas dans l'état que j'aurais souhaité ! Laissant la formation apicole pour quelques heures, Abdoulaye et moi partimes en moto jusqu'à Anguili pour trouver la panthère. 2h30 plus tard, les bergers nous montrèrent le cadavre, relativement bien conservé du fait de la sécheresse. La panthère se trouvait au niveau du lit du cours d'eau conservant l'eau le plus tard dans la saison sèche, jusqu'en mars... serait-elle venue tenter sa chance un dernière fois ?

 

     A quelques pas de là, un cadavre de babouin était en décomposition, et une péruche gisait au sol. Depuis les deux dernières années, je n'avais jamais vu une telle hécatombe à Anguili. Si les plumes de pintades trouvées près du campement des bergers pouvaient laisser des doutes sur la mort de ses dernières, le braconnage ne pouvait pas expliquer la mort au même endroit d'une panthère, d'un singe et d'une péruche... le manque d'eau serait alors une cause plus probable.

 

     En discutant avec les bergers, nous eumes la confirmation que 3 panthères rodaient depuis plusieurs années autour d'Anguili. 1 grosse et 2 petites. J'avais moi même manqué de peu une maman et ses 2 petits à la mare de Wendou Fodé, à moins de 10km d'Anguili, en décembre 2006. Les transhumants que j'avais trouvés sur place les avaient alors vu la veille, en train de s'abreuver à la mare. Celle trouvée à Anguili était à n'en pas douter une des deux petites... la mère et l'autre jeune seraient-ils toujours dans les parages ? Souhaitons pour eux que l'hivernage arrive enfin !

 

panthere 2

 

panthere 3

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation


L'  A V E N T U R I E R E

Claire, 30 ans, écologue 
passionée par l'Afrique... et surtout par le Sénégal ! Mon portrait

L E   P R O J E T

Afin de préserver un milieu dégradé et de promouvoir le développement local dans une région de l'Est du Sénégal, le projet de Koussan vise à reconvertir une ancienne zone de chasse en zone de préservation de la nature et de tourisme naturaliste... En savoir plus

claire@projet-koussan.com

Rechercher

Fonds d'appui : aidez-les !

Contribuez au fonds d'appui aux activités génératrices de revenus (microcrédit) en faisant un "don reçyclable" !

Toutes les informations ici !