Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2011 5 05 /08 /août /2011 08:52

 

Enclos de Katané, Réserve de Faune du Ferlo Nord – Juillet 2006.

 

100 et 506 10-14 4

 

     Un groupe de 24 tortues sillonnées (Centrochelys sulcata) élevées en captivité étaient réintroduites dans l’enclos de Katané, un vaste espace clôturé de 500ha dédié à la réintroduction d’espèces sahéliennes menacées. Equipées d’un radio-émetteur, les tortues furent traquées quotidiennement par toute une série de bénévoles passionnés, qui se succédèrent tous les 6 mois jusqu’en 2009. Parmi ces bénévoles, je fus la seconde sur la liste, de septembre 2006 à mars 2007. Chacun de nous était accompagnés par Abou Tortue, l’un des meilleurs pisteurs du Ferlo, qui inlassablement rapporta sur sa tête les tortues fugueuses dans l’enclos.

 

     Notre travail consistait à suivre le mouvement des tortues et à étudier leur comportement, afin d’évaluer la performance de cette stratégie de conservation. Nous devions donc retrouver chaque jour la trace de n°20, n°95, n°100, n°60, etc… tout en espérant un jour observer des bébés tortues qui symboliseraient le succès de cette réintroduction. Malheureusement, personne ne réussit à trouver de petits, malgré les observations d’accouplement et les tentatives de creusage des nids.

 

     Vivre dans ce milieu isolé avec pour seul but de repérer chaque jour les tortues fut, je crois pour tous, une expérience qui restera gravée dans nos mémoires. Même si pour moi Katané symbolise un lieu encore plus particulier puisque c’est ici que j’y ai rencontré celui qui est aujourd’hui mon mari… mais cela est une autre histoire !

 

 

Enclos de Katané, Réserve de Faune du Ferlo Nord – Juillet 2011.

P1060701

       5 ans après la réintroduction des premières tortues, la nouvelle tombe enfin : des bébés sont enfin localisés dans l’enclos ! Et devinez par qui ? Abou bien sûr, et par Laure, volontaire en poste à Ranérou depuis presque 2 ans. Une très bonne nouvelle qui démontre que patience et longueur de temps… vous connaissez la suite !

 

     Il est vrai que le chemin de bébé tortue est long pour arriver à l’âge adulte et les embûches sont nombreuses : la mare de Katané, seul point d’eau protégé dans la zone, attire de nombreux prédateurs. Bébé tortue survivra-t-il à toutes ces épreuves ? Il faudra encore du temps pour répondre à cette question mais peut-être qu’un jour nous trouverons près de la mare une grosse tortue non numérotée au marqueur rouge et dont les écailles ne seront pas entaillée par un code secret révélant son origine en captivité…

 

     Quoi qu’il en soit, l’équipe du projet « Sulcata » avait déjà pressentie cette nouvelle en réintroduisant quelques semaines auparavant un nouveau lot de tortues sillonnées. Encore donc un gros travail en perspective pour de nouveaux bénévoles… qui devraient être encore plus motivés que nous ne l’étions. Bon courage à eux, et bravo à Laure pour sa ténacité dans ce milieu hostile du Ferlo !

 

     Pour plus d’info sur le projet : le site de la tortue sillonnée au Sénégal, et le site de Coeco (parainez une espèce menacée)

  

P1060703

  Et dire qu'une fois adulte elle pourra peser jusqu'à 100 kg !!!

P1060708

  Abou et un des bébés

 

(Photos de Laure Garrigues, merci ;-))

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation


L'  A V E N T U R I E R E

Claire, 30 ans, écologue 
passionée par l'Afrique... et surtout par le Sénégal ! Mon portrait

L E   P R O J E T

Afin de préserver un milieu dégradé et de promouvoir le développement local dans une région de l'Est du Sénégal, le projet de Koussan vise à reconvertir une ancienne zone de chasse en zone de préservation de la nature et de tourisme naturaliste... En savoir plus

claire@projet-koussan.com

Rechercher

Fonds d'appui : aidez-les !

Contribuez au fonds d'appui aux activités génératrices de revenus (microcrédit) en faisant un "don reçyclable" !

Toutes les informations ici !